IL Y A LONGTEMPS

Mercredi 27 juillet 2011 3 27 /07 /Juil /2011 06:02

 

 

Pour illustrer la phrase de Diderot

citée dans le dernier article de mon ami Aimé


"La passion détruit plus de préjugés que la philosophie."


ânhk


 

Le projet ISIS

 

Implantation des Pyramides sur le plateau de Gizèh

guizehpln


guizehpht plan4

 

 





Par ZAZA - Publié dans : IL Y A LONGTEMPS - Communauté : le monde autrement
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires - Partager    
Mardi 26 juillet 2011 2 26 /07 /Juil /2011 06:02

 

Pour illustrer la phrase de Diderot

citée dans le dernier article de mon ami Aimé


"La passion détruit plus de préjugés que la philosophie."


ânhk


 

Le projet ISIS


Le projet ISIS : les russes ont trouvé un visiteur momifié dans une pyramide

 

 


 

 

WikiStrike s'intéresse aux différentes thèses, des plus crédibles aux moins probables, nous avons décidé de vous présenter ici une autre vision des pyramides d'Egypte, celle de leur construction par des extraterrestres.

 

Le KGB et "la chambre des connaissances"

  

Un projet de recherche a été mené par le KGB au milieu des années 1950 à 1960, projet baptisé « Isis », dont le responsable était Nikita Khrouchtchev. 

  
Le cœur des trouvailles serait un sarcophage égyptien contenant la momie d'un humanoïde extraterrestre venu en Égypte aux environs de 10500 ans avant Jésus-Christ.

Cette étrange histoire sur la grande pyramide de Gizeh que l'on peut lire dans une des éditions du magazine égyptien « Rose El-Yussuf. Selon cet article, en 1988, l'égyptologue français Louis Caparat aurait découvert une salle secrète dans la grande pyramide de Chéops (the pharoah's true name was Khufu--J.T.).

Dans cette salle se trouvait, toujours selon l'article, un humanoïde dans un caisson.


A première vue il semblait en hibernation ou en état de mort apparente.

 

Canara rapporte aussi avoir trouvé un papyrus, sur lequel est décrit la rencontre entre le pharaon Khufu et l'humanoïde qui annonce l'arrivée un jour ou l'autre d'autres humanoïdes de son espèce.

Ce même humanoïde aurait suggéré de construire un monument en forme de pyramide et les persuada d'en faire son tombeau. Caparat aurait contacté son collègue biologiste Espagnol Francisco de Braga, l'invitant à venir sur place afin de récolter du sang, des cellules, du tissu, pour en extraire l'ADN.

Seulement, quand de Braga arriva au Claire, il fut retenu par les autorités égyptiennes puis remises dans un avion à destination de Madrid. Toujours selon le magazine le corps de l'humanoïde serait conservé au secret dans un laboratoire tenu par l'intelligence militaire égyptienne.

Les russes auraient lancés ce projet "Isis" afin de récupérer des connaissances. Ces connaissances auraient été stockées dans une bibliothèque appelé "la chambre des connaissances".

 

/files/includes/images/61550402.jpg

    Louis Caparat et sa découverte

 

/files/includes/images/mumia1_03022003185003.jpg

 

L'égyptologue français Louis Caparat aurait découvert, en 1988, dans une salle secrète de la Grande Pyramide, un humanoïde à l'intérieur d'un caisson d'apparence cristalline.

 

L'humanoïde semblait en état d'hibernation ou de mort apparente.

 

Un papyrus trouvé à proximité raconterait sa rencontre avec le pharaon Khufu qu'il aurait convaincu de construire la grande pyramide pour lui servir de tombeau après lui avoir annoncé l'arrivée future d'autres êtres de son espèce.

Source : le magazine égyptien "Rose El-Yussuf" relayé par "Le Monde De L'Inconnu" dans le numéro 283 d'avril 2000 

Cette momie est-elle atteinte d’hydrocéphalie (maladie neurologique avec augmentation du volume des espaces contenant le liquide céphalo-rachidien) ?


On est en droit de le supposer... Oui, mais que fait-on quand les crânes sont nombreux à avoir des formes étranges... ?  


/files/includes/images/skull2.gif
/files/includes/images/skull.gif /files/includes/images/skull.jpg

/files/includes/images/skull3.jpg

On pourra toujours dire qu'on a affaire à des monstres, des malformations répétées... La source : http://www.cassiopaea.org/cass/monster.htm

Par ZAZA - Publié dans : IL Y A LONGTEMPS - Communauté : le monde autrement
Ecrire un commentaire - Voir les 23 commentaires - Partager    
Dimanche 10 juillet 2011 7 10 /07 /Juil /2011 06:01

 

Quintin à travers les siècles (suite 4)


 

/files/includes/images/quintin.jpg /files/includes/images/15692307.jpg

 

18 août 1773 - Une crue dévastatrice

Le 18 août 1773, le Gouët fit une crue très abondante et violente contre laquelle la digue de l'étang ne résista pas longtemps.

 

 

Le Gouët

/files/includes/images/33061327.jpg

 

La digue de l'étang

/files/includes/images/cartes-postales-photos-le-chateau-la-passerelle-quintin-228.jpg



Elle se rompit, libérant du même coup les flots tumultueux qui emportèrent tout sur leur passage, entraînant dans la mort quinze personnes, des habitants du Vau de Gouët, quartier concerné en premier lieu par ce désastre. 

 

/files/includes/images/cartes-postales-photos-pont-de-la-ruelle-du-gouet-quintin-2.jpg

 

Les autorités d'alors décidèrent de reconstruire la digue, mais en la dotant cette fois d'un solide contrefort en terre.

 

C'est ce qui explique la déclivité de l'ancien champ de foire (carré aux vaches) actuellement parking du château.


Plan cadastral de 1766

/files/includes/images/plan_cadastral_1766.jpg

 

La révolution de 1789

 

Septembre - Octobre 1789
Les Pères Carmes et les Sœurs Ursulines
sont chassés de leurs couvents.

Novembre 1789
Plantation d'un arbre de la liberté (Place du Martray).

 

/files/includes/images/cartes-postales-photos-place-du-martray-quintin-22-copie-2.jpg
Janvier 1790
Création de la première municipalité Corps National.


Décembre 1791
création d'une Garde Nationale.

 

1792
"Hésitation" de l'assemblée constituante sur la désignation du Chef-lieu du tout nouveau département des Côtes du Nord entre Quintin (6000 habitants) et Port Brieuc (7500 habitants), Port Brieuc étant l'actuel Saint Brieuc. 

 

A cause du débouché sur la mer, c'est cette dernière qui est désignée.

Septembre 1794
Création d'une Ecole publique.

Juillet 1795
Invasion de Quintin par les Chouans.

 

22 juillet 1795 - La grande peur quintinaise, les Chouans prennent la ville.

Le 22 juillet 1795, une armée de "Chouans" forte d'environ 7000 hommes, commandée par de Pontbellanger attaque par surprise la ville à l'heure de midi.

 

Ils pénètrent dans la Cité par la porte Saint -Julien et aussi par la Rue Rochonen et la Rue des Douves.

 

Rue Rochonen

/files/includes/images/photos-carte-quintin-cotes-darmor-ph004531-b.jpg

Ne rencontrant qu'une assez faible résistance, ils s'emparent de Quintin, dont les défenseurs se replient vers Chatelaudren.

 

Chatelaudren

/files/includes/images/photos-carte-chatelaudren-cotes-darmor-ph004983-d.jpg /files/includes/images/photos-carte-chatelaudren-cotes-darmor-ph004982-g.jpg

 

De Pontbellanger installe son poste de commandement à la Maison Commune et convoque les membres de la municipalité, leur enjoignant de lui remettre immédiatement : armes et munitions.

 

Il demande aussi des logements et une rançon énorme de 1 000 000 de francs à payer sous trois heures.

 

La municipalité réussit cependant à faire ramener la somme à 15 000 francs.

Cinq citoyens furent tués au cours des combats, des chevaux furent réquisitionnés ainsi que des vivres et de l'habillement.

 

L'arbre de la liberté de la Place du Martray fut abattu, ainsi que la flamme tricolore qui flottait au clocher de la Collégiale.

 

/files/includes/images/tour_ancienne_collegiale.jpg

L'occupation dura trois jours. Les Chouans quittèrent Quintin en direction de Chatelaudren au grand soulagement des Quintinais.

Par ZAZA - Publié dans : IL Y A LONGTEMPS - Communauté : Ma Bretagne
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires - Partager    
Samedi 9 juillet 2011 6 09 /07 /Juil /2011 06:01

 

 

Quintin à travers les siècles (suite 3)


 

/files/includes/images/quintin.jpg /files/includes/images/4604043_1.jpg

 

1643 - Un château inachevé.

La construction du château du 17ème siècle commença vers 1643 sous la direction de "noble homme Gabriel du Serceau architecte".

 

Cette bâtisse qui comprenait normalement quatre structures d'angle reliées entre-elles autour d'une cour centrale de forme carrée, par des bâtiments de liaison, ne fût jamais achevée.

 

Sur la photographie la partie gauche de l'édifice

/files/includes/images/chateau-de-quintin_d.jpg

Cette construction fut entreprise par le Marquis de La Moussaye, marié à Henriette de La Tour d'Auvergne, sœur de Turenne, récents propriétaires du fief de Quintin.


Les armes de la famille de La Moussaye

/files/includes/images/ecu.jpg

 

Turenne

/files/includes/images/turenne.jpeg

 

Les convictions religieuses (protestantes) des de La Moussaye étaient notoires et leur prosélytisme très actif (des cultes étaient célébrés dans les caves voûtées de la nouvelle construction).

 

/files/includes/images/grande-salle-des-caves.jpg

 

Ces activités ne cessent d'inquiéter l'Evêque de Saint Brieuc, qui de surcroît, se fait souffleter par la Marquise lors d'une visite à Quintin.

 

Ce "soufflet" pèsera lourd dans la décision royale d'arrêter la construction en 1667.

 

1707 - Le couvent des Ursulines.

 

/files/includes/images/couvent_ursulines.jpg
Si les religieuses Ursulines furent effectivement présentes à Quintin dès 1707, ce n'est qu'en 1711 que commencera la construction du couvent proprement dit, près de la Chapelle Saint-Yves.

 

chapelle-saint-yves-quintin /files/includes/images/th-3_saint-yves.jpg


Les activités des sœurs de cet ordre ne les empêchent pas d'accueillir et d'éduquer des jeunes filles (certaines devenant par la suite religieuses à leur tour) et aussi de prodiguer des soins infirmiers à la population.

 

1751 - La construction de l'hôpital.

 


/files/includes/images/1139572_8695996-quinthopi2-20101206-b116a.jpg /files/includes/images/cartes-postales-photos-place-du-martray-quintin-22-copie-1.jpg /files/includes/images/hopotal-carte-postale.jpg

 

C'est en 1738 que le Roi Louis XV, par lettres patentes approuve et confirme l'établissement à Quintin d'un hôpital général.

 

Louis XV

/files/includes/images/129262.jpg

La fonction hospitalière à Quintin remonte toutefois au 13ème siècle où elle s'exerçait sous la protection du château dans et aux abords de la chapelle de celui-ci.


Au 15ème siècle Jeanne du Perrier et Pierre de Rohan font transférer la "Maison Dieu" dans un faubourg de la ville, "dans une maison avec jardin et fontaine d'eau inépuisable" .

 

Pierre de Rohan

/files/includes/images/pierre_de_rohan.jpg

En 1719, les responsables envisagent un nouveau projet qui est autorisé par le Roi Louis en 1738.

 

Les travaux commencent en 1751 par l'aile de la chapelle et le bâtiment central. L'ensemble sera ouvert aux malades et aux pauvres le 1er avril 1762.



Parchemin de Louis XV

/files/includes/images/parchemin_hist.jpg

 

A DEMAIN POUR LA SUITE

Par ZAZA - Publié dans : IL Y A LONGTEMPS - Communauté : Ma Bretagne
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires - Partager    
Vendredi 8 juillet 2011 5 08 /07 /Juil /2011 06:01

 

 

 

 

Quintin à travers les siècles (suite 2)


 

/files/includes/images/quintin.jpg /files/includes/images/091113_004_chateau-de-quintin-copie-2.jpg

 

8 janvier 1600 - Quand l'incendie crée le miracle.

Le samedi 8 janvier 1600, le Chanoine Jacques Rault vint comme à l'accoutumée se coucher au dessus de la sacristie de la Collégiale, laquelle contenait le trésor.

Vers 11 heures du soir le cri " au feu " retentit dans la ville. Des flammes s'échappaient de la toiture de la sacristie.

 

L'on enfonça la porte, trop tard, le chanoine sacristain était mort, tout flambait.

 

Il était impossible de sauver quoique ce soit : calices, ostensoirs et reliquaires étaient détruits.

Le 18 janvier, alors que l'on examinait minutieusement les cendres, Julien Pichon retrouve le reliquaire en partie fondu, mais la relique (un fragment de l'une des ceintures de la Mère du Christ) intacte, les Quintinais sont en liesse car pour eux le miracle est manifeste.

 

Vestiges du fragment de la ceinture de la Vièrge Marie

ceinture-de-la-vierge-quintin

Toile marouflée

/files/includes/images/toile_marouflee.jpg

 

1619 - Le couvent des pères carmes.

 

 

C'est le 21 août 1978 que fut acquise par le conseil municipal de Quintin la propriété de l'ex-Couvent des Pères Carmes déchaussés.


La partie basse constitue le jardin public qui comporte notamment un très bel ensemble de fontaines et viviers du 18ème siècle classés Monuments Historiques.


Les deux bassins plats de forme ovalisée sont dominés par une exèdre, édifice semi-circulaire pouvant servir d'abri ou mieux sans doute de lieu de méditation.

 


/files/includes/images/3294465001_e655e8411d.jpg

 

Le grand bassin servait de vivier, les moines se nourrissant exclusivement de poisson.

 


/files/includes/images/carmes_1.jpg

 

Le bassin central, en forme de demi-lune, pouvait servir aussi de vivier plus accessible et éventuellement de pédiluve, les moines étant des Carmes déchaussés, pieds nus dans des sandales de cuir.

 

/files/includes/images/3295285610_552407c324.jpg

 


La Ville ayant retrouvé dans les archives les cartons originaux d'aménagement de cet espace, le conseil municipal s'attache chaque année à faire en sorte que ce jardin retrouve son visage d'antan.

 

Ainsi vient d'être créé un espace verger, planté de pommiers dans la partie sud-est du parc.

 

/files/includes/images/parc-roz-maria.jpg

/files/includes/images/parc-roz-maria9.jpg/files/includes/images/parc-roz-maria3.jpg


C'est en 1619 qu'Henri de la Trémoïlle, seigneur de Quintin, donne son accord, mais une aide "mesurée" (il était catholique de fraîche date) à la construction d'un couvent destiné aux Pères Carmes.

 

Henri de la Trémoïlle

/files/includes/images/1098391557.jpg


Ceux-ci se voient confier notamment comme mission par leur hiérarchie :

 

"Tenir couvent" au centre ville, y prêcher, faire la quête, instruire les enfants et visiter les malades.

 

A DEMAIN POUR LA SUITE

 

Par ZAZA - Publié dans : IL Y A LONGTEMPS - Communauté : Ma Bretagne
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires - Partager    

Présentation

  • : LE BLOG DE ZAZA
  • LE BLOG DE ZAZA
  • : Culture Culture
  • : A vous qui passez me rendre visite, un grand merci. Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques, des nouvelles de mon fief, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Août 2011
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés