JEUX DE MOTS

Dimanche 24 juillet 2011 7 24 /07 /Juil /2011 06:02

 

 

N’étant pas très douée

 

pour les transmutations de mots


et l’étant d’avantage pour les contrepèteries,


en voici quelques-unes

 

que vous devriez trouver facilement.

 

 

/files/includes/images/numeriser0001.jpg


  Cette fois-ci il n’y a plus l’aide habituelle.

 

 

Bon courage...!!!!

 

 

 

Sujet d’actualité - Tourisme et voyage


 

La femme du chef de gare m’a laissé le chaix pendant minute sur le quai.


Votre gîte, quel boyau….. !!!!


Ce touriste a coincé son plan dans un guichet !


Ayant passé la crête de l’abîme, je fuis dans la sente.


Ce bar est bondé.


Quelle magnifique vue, et quel bocage, hein !


Pauvre sotte, remplie de mirages !


Cette voyageuse est lassée par l’abus des valoches.


Oh, les falaises baissent !


Je vous ai vu plonger, tous les trois, dans le Doubs !


Enfin, Ma vielle tante va rentrer en France !

 

 

Par ZAZA - Publié dans : JEUX DE MOTS - Communauté : BLAGUES EN TOUS GENRES
Ecrire un commentaire - Voir les 27 commentaires - Partager    
Vendredi 20 mai 2011 5 20 /05 /Mai /2011 06:00

 

 

Un peu de travail cérébral...!!!

 


 

EN MONTAGE


 

« D’accord, t’es en vie ! Ce n’est pas une raison pour que je te lâche ! » Et craignant l’éboulement, ils ne se quittèrent plus.



SURREALISME



J’ai vu dans ces latrines épingler l’affiche molle.


Ah, ton ventilateur ! (pour vois aider le « t » permute avec le « l », et le « en » avec le « i »)


Les a / rpètes emballés par l’émotion se livrèrent à la liesse a fond (bon courage pour celle-là, elle est costaud et je vous laisse plancher)…. !!!!


Pourquoi louchez-vous, mes belles ?


Admirez ces deux reines !


Non ! Les mousmés du M.L.F. ne sont pas gaies.



TAXIDERMIE

 


Ayant vidé l’émeu à Denain, la taxidermiste montre à son époux un gros lion à faire et lui s’écoute empailler. Elle se spécialise dans la fesse à lion, et empaille de drôle de type !



TISSAGE



Le tisserand double sa trame et sa dame fait preuve d’assurance quand elle tisse :

« Amusantes, ces petites fauvettes sur ta serve »

 


CÂBLAGE



Ces câbles ne valent pas un rond; je préfère ces ficelles d’Aix, mais pour bien les enrouler, j’ai besoin de mes deux fistons.

Par ZAZA - Publié dans : JEUX DE MOTS - Communauté : BLAGUES EN TOUS GENRES
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires - Partager    
Vendredi 13 mai 2011 5 13 /05 /Mai /2011 06:00

 

Pour se remettre dans le bain… !!!


 

Le Jeu

 


Le l’ai vu sans dé, ce vieux ballot : il présentait sa conquête au croupier.

Décapez donc ces roulettes !


MAT POUR L’ECHEC : Le mouvement de votre fou a fait reculer mes / pions mordorés.


Ce voyou a encore tiré un cœur !


Conscient de s’être mis dans un mauvais cas avec sa triche, ce joueur supplie qu’on de repêche à la roulette :

- « J’ai un gros chiffre pour attirer les billes ! »


Les croupiers râlent quand des débutantes manquent leur jeu.


Avant que tu ne mises, souffre qu’on voie des poches !


 

Le coin des experts

 


Ah, je l’aime, cette petite, vive, indulgente !


Mes filles, attention aux / demi-gauchers.


La coquine tenta de vendre les lettres aux vieux facteur, mais celui-ci incapable de déplier la bte, prétendit qu’il ne pouvait presque plus emballer, quel culot !

 


A vendredi prochain pour d’autres exercices

Par ZAZA - Publié dans : JEUX DE MOTS - Communauté : BLAGUES EN TOUS GENRES
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires - Partager    
Lundi 2 mai 2011 1 02 /05 /Mai /2011 00:00

 

 

Lettre Q

 


QU’ES-ACO OU QU’ES-AQUO :


Mots provençaux qui s'emploient pour qu'est-ce ?


Le tout embrassé d'une soutanelle doublée de gazettes, et surmonté d'un bonnet carré, avec cette légende à la houppe : Qu'es-aco, Marin ?

De Pierre Augustin Caron de BEAUMARCHAIS dans 4e mémoire


Et qu'es-aco, de par le diable, est-ce ici la journée des tapes ?

De CAFFIAUX dans Mar. de Fig. V, 8


Le fameux qu'es-aco, qui termine le portrait satirique du gazetier devint le sobriquet du nom de Marin [il était Provençal], qu'il caractérisait plaisamment en rappelant à la fois son mot favori et sa prédilection pour la langue de sa province.

De MICHAUD dans Biographie, Marin.


À la qu'es-aco, qui eut sa vogue pendant que Marie-Antoinette était encore Dauphine, succéda le pouf au sentiment....

de FEUILLET DE CONCHES dans ib. p. 256


QUENOUILLE

 


Sorte de petite canne faite le plus souvent, dans le midi de la France, avec la tige d'un roseau (arundo donax), et dont une extrémité est entourée de soie, de chanvre, de lin, de laine, etc. pour filer.


La quenouille était plus souvent qu'aujourd'hui entre les mains des femmes : de là on dit en plusieurs occasions lance pour signifier un homme, et quenouille pour marquer une femme

de DUMARS. dans Tropes, II, 2


Pline nous apprend que c'était à la quenouille et au fuseau que les plus habiles mains filaient les laines propres à la fabrication des étoffes les plus riches

De DESMARETS dans Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sem. p. 151


Une femme est debout, de beauté ravissante, Pieds nus ; et sous ses doigts un indigent fuseau File, d'une quenouille empruntée au roseau, Du coton floconneux la neige éblouissante

De P. LEBRUN dans Voy. de Grèce, II, 6


On connaît cette loi des Ripuaires qui ordonnait d'offrir à la jeune fille libre qui s'était unie volontairement à un esclave, une quenouille et une épée ; si elle choisissait la quenouille, elle restait esclave avec lui, ou il fallait qu'elle prît l'épée, et qu'elle le tuât.

De NAUDET dans Instit. Mém. inscr. et bell. lett. t. VIII, p. 564


 

QUEUE

 


Partie qui termine par derrière le corps de la plupart des animaux.


C'est dans cette île [Mindoro] que Struys dit avoir vu de ses propres yeux un homme qui avait une queue longue de plus d'un pied, toute couverte d'un poil roux....

De Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON dans Hist. Nat. Hom.

 

Le malheureux lion se déchire lui-même, Fait résonner sa queue à l'entour de ses flancs, Bat l'air qui n'en peut mais....

De Jean de La Fontaine dans fable II.9

 

Un vieux renard.... fut enfin au piége attrapé ; Par grand hasard en étant échappé, Non pas franc, car pour gage il y laissa sa queue

De Jean de La Fontaine dans ib. V, 5

 

Il lui fallut à jeun retourner au logis, Honteux comme un renard qu'une poule aurait pris, Serrant la queue et portant bas l'oreille

De Jean de La Fontaine dans ib. I, 18

 

Il [Alcibiade] lui fit couper la queue [à son chien], qui était justement ce qu'il avait de plus beau ; ses amis lui en firent de grands reproches, et lui dirent que toute la ville murmurait contre lui.

De Charles Rollin dans Hist. Anc. Oeuv.t.III P.601


La queue du cheval est formée par des crins épais et longs qui semblent sortir de la croupe, parce que le tronçon dont ils sortent est fort court.

De Georges Louis Leclerc, comte de BUFFON dans Quadrup.t.I,p44


On connaît si un mouton est gras, en le tâtant à la queue, qui devient quelquefois grosse comme le poignet.

De Stéphanie Félicité Ducrest de St-Albin, comtesse de Genlis sans Maison rist. T. I, p 223, dans POUGENS


C'est l'hiver, le fatal hiver, qui me désespère ; j'en éprouve encore d'horribles coups de queue.

De François-Marie Arouet, dit Voltaire dans Lett. d’Argental, 16 mail 1970


Le prudent Agamemnon, Laissant équipage et canon, Honteux, la queue entre les jambes, Eût replié ses oriflammes.

De Paul SCARRON dans Virg. I


Valot y est bien empêché, car il tient la queue de la poêle.

De Guy PATIN dans Lett. t. II. P. 108 dans Pougens

 

 De ma fable faz tel defin, Que chascuns se gart de la soe [femme], Q'ele ne li facela coe

Dans Nouv. recueil de fabliaux et contes, t. I, p. 317


La coe ot [le bouton de rose] droite comme jons, Et par dessus siet li boutons

Ddans la Rose, 1673


Gart que nule ordure n'i voie, Qu'il se metroit tantost à voie, Et s'enfuiroit keuë levée, S'en seroit honteuse et grevée

Dans ib. 14493


Que il deviegne Turc, s'ait sa loi defiée, Trois coes face faire à l'us de lor contrée

Dans Ch. d'Ant. VI, 10


Des biens de sainte Eglise se complaint Jesus Christ, Que on met en joiax et en vair et en gris ; Si s'en traient leur keues Margos et Beatrix ; Et li membre Diu sont povre, nu et despris

De RUTEBEUF dans 238


Dont il avint ainsi que notre nef hurta à une queue de sablon [banc de sable] qui estoit en la mer

De Jean, Prince de Joinville dans 283


Et la queue du feu qui partoit de li [le feu grégeois] estoit bien aussi grant comme un grant glaive

De Jean de Joinville dabs 222


Et fist dire moult hautement.... De rendre Bretaigne com soue [sienne]. N'est celui qui meuve la coue, Car là estoint bien atrapez

Dans Liv. du bon Jeh. 2900

 

 

Et à leur département [au départ des soldats anglais] feirent lesdits Parisiens grant huée en criant à la queue

De Enguerrant de MONSTRELET dans t. II, p. 127, dans LACURNE

 

[Dame] la plus noble et la plus haultaine du monde, de laquelle ne estoye digne de porter sa queue

Dans Perceforest, t. V, p.  53


En toutes façons une bataille perdue a tousjours grant queue et mauvaise pour le perdant

De Philippe de Commines dans II, 2


Messire Jean Chapperon et ledit seigneur d'Auton meirent cinq cents hommes de guerre en leurs vaisseaulx, c'est à savoir quatre cents dedans la nau du dict Chapperon, et cent dedans la barque du seigneur d'Auton, et se meirent sur mer à queue de vache [l'un derrière l'autre]

Dans Annales de Louis XII, p. 341, dans LACURNE


Toutes fois et quantes que le nom de Dieu se trouve sans queue, comme l'on dit, il se rapporte au Pere seul

De Jean CALVIN dans Insti. 93


Pour ce que l'abus du mot emporte une mauvaise queue, je suis contraint de le reprouver

De Jean CALVIN dans ib. 1163

 

Puis après lui avoir coupé la bourse, il lui coupe la queue [part comme un joueur qui fait Charlemagne] ; et s'en va chercher sa pratique, deçà, delà, par la ville

De Bonaventure DESPRERIERS dans Contes, LXXXIII


Je croy que si l'autheur eust osé les apeller prophetes, qu'il l'eust fait ; ils meritoient pourtant bien ce nom, mais avec ceste queue, à sçavoir de Satan

De François LANOUE, dit Lanoue Bras de Fer dans 136

 

On fit encore sauter une mine où les soldats ne firent plus que bransler la queue, quoique Strosse et le Gart se missent à leurs testes

De Théodore Agrippa D’AUBIGNE dans Hist.II,49


Il voulut entrer en Berri pour prendre le chemin de la Charité ; mais la pluspart de sa suite lui coupa la queue [l'abandonna]

De Théodore Agrippa D’AUBIGNE dans ib. III, 59


Nous nous embarquasmes en nos trois batteaulx, queue à queue l'un de l'autre

De Vincent LACROIX dans VIII, 30


Queue-de-cheval a prins ce nom à cause que son herbe ressemble aucunement le poil de la queue d'un cheval ; aucuns nomment ceste herbe aspresta, par sa grande aspreté et rudesse du manier....

De Olivier DE SERRES dans 607


Tel engrossissement [des racines dans les tuyaux] est par les fontaniers appelée queue de renard

De Olivier DE SERRES dans 771

 

Donnerent trois assauts sur la pointe du jour queue sur queue, mais ils furent tous jours repoussez

De MONTLUC dans Mém. t. II, p. 62, dans LACURNE


Il sembloit, quand ils [les huguenots] y oyoient parler de moy, qu'ils avoient le bourreau à la queue

de MONTLUC dans liv. v.

 

Par ZAZA - Publié dans : JEUX DE MOTS - Communauté : DEFINITIONS
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires - Partager    
Lundi 11 avril 2011 1 11 /04 /Avr /2011 06:00

Quelques sottises de plus…. !!!


Lettre P

 


Pièce à conviction : Chambre où l'on se retire pour méditer et mieux asseoir ses idées.

 


Pied bot : En fait; un pied laid.

 


Pile : Face électrique d'une chose.

 


Pinacothèque : Exposition de nus masculins.

 


Pinailleur : Mari adultère.

 


Pipé : Individu de sexe mâle qui vient de subir une fellation.

 


Piquette : Terme du vocabulaire religieux. Ne désigne pas le vin de l'Eucharistie, mais la quête pieuse qui suit cette dernière.

 


Pistache : Traînée, peu apéritive, le long des murs.

 


Placeur : Homosexuel de sexe masculin refusant de recourir aux hormones pour remodeler sa poitrine.

 


Poète : Si vous trouvez que ce terme est un peu "vieillot" et tombé quelque peu en désuétude, vous pourrez le remplacer par le terme (plus contemporain) de "Klaxon".

 


Portail : Individu superstitieux vivant dans la crainte des vampires.

 


Potable : Qui peut être mis en pot. Tout liquide est potable.

 


Potager : Vieil ami qui est une grosse légume.

 


Potamot : Plante excitante que l'on devrait prendre pour potasser sur ce site.

 


Potiron : Contraire d'un grand maigre.

Par ZAZA - Publié dans : JEUX DE MOTS - Communauté : BLAGUES EN TOUS GENRES
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires - Partager    

Présentation

  • : LE BLOG DE ZAZA
  • LE BLOG DE ZAZA
  • : Culture Culture
  • : A vous qui passez me rendre visite, un grand merci. Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques, des nouvelles de mon fief, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Août 2011
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés